DE MORAES, VINICIUS
BERIMBAU (180 GR VINYL)
LP

20,90

En cours de réapprovisionnement

Milieu des années 1960 à Rio, Brésil. Baden Powell, guitariste métis de talent et Vinìcius de Moraes, Blanc à l’écriture acérée, collaborent. Un symbole fort dans un pays encore traversé par de très fortes tensions raciales à l’époque tout comme aujourd’hui. Powell parle de son acolyte comme du « Blanc le plus noir du Brésil ». Vinìcius de Moraes, poète, privilégié tout droit sorti des quartiers chics, et Powell, issu d’une famille démunie, produisent ensemble plusieurs titres, dont l’un des plus beaux standards de la musique brésilienne : « Berimbau ».

Rupture de stock

UGS : 48720 Catégories : , , , Étiquettes : , ,

Description

« Avec Vinicius, on parlait de tout. Il faut dire qu’on ne connaissait pas les mêmes choses. On n’avait pas eu la même éducation. A Rio-de-Janeiro, Vinicius habitait les quartiers sud dans la partie chic, Ipanema, Leblon… Et moi, j’étais du nord de Rio. J’habitais au pied des favelas. » Baden Powell

Milieu des années 1960 à Rio, Brésil. Baden Powell, guitariste métis de talent et Vinìcius de Moraes, Blanc à l’écriture acérée, collaborent. Un symbole fort dans un pays encore traversé par de très fortes tensions raciales à l’époque tout comme aujourd’hui. Powell parle de son acolyte comme du « Blanc le plus noir du Brésil ». Vinìcius de Moraes, poète, privilégié tout droit sorti des quartiers chics, et Powell, issu d’une famille démunie, produisent ensemble plusieurs titres, dont l’un des plus beaux standards de la musique brésilienne : « Berimbau ». Le résultat de cette union : un morceau porté par la guitare, les rimes, teinté par les racines africaines de Powell. Aussi, des paroles en portugais brésilien, empreintes de tristesse, chantées sur un rythme enjoué, non sans rappeler le caractère plaintif du genre musical portugais, le fado.

Le morceau fut un tel succès, qu’il sera repris et adapté par Nougaro dans sa chanson « Bidonville », qui donne à voir, loin d’une utopie fantasmée, un Brésil pauvre et ravagé. Une adaptation différente dans les paroles, qui, sans être misérabiliste, sonne comme une ode à la fraternité, à laquelle on continue de croire, envers et contre tout. Finalement, une portée pas si éloignée de la symbolique de la version originale.

Encore une preuve, nécessaire en ces temps troublés, que la musique n’a de frontière que celle des cœurs.

(source Melo App)

 

TRACKLISTING :

A1 Berimbau

A2 Mulher Carioca

A3 Samba Em Preludio

A4 Pela Luz Dos Olhos Teus

A5 O Astronauta

A6 Samba Da Benção

B1 Ouverture

B2 Monologo De Orfeu

B3 Um Nome De Mulher

B4 Se Todos Fossem Iguais A Voce

B5 Mulher, Sempre Mulher

B6 Eu E O Meu Amor

B7 Lamento No Morro

Vous aimerez peut-être aussi…

DE MORAES, VINICIUS - BERIMBAU (180 GR VINYL) - LP

DE MORAES, VINICIUS - BERIMBAU (180 GR VINYL) - LP

20,90

Rupture de stock